S

 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

. sab  v. chanter, crier (coq). Man, bu ganaar yi sabee rekk, ma yeewu. Moi, je me réveille dès que les coqs chantent.
. sabab  v. initier, être à la base de, à l’origine de … Li ma am ci sama liggéey bi yépp, yaa ko sabab. Tu as été à l’origine de toute ma réussite.
. sabablu  v. préparer le terrain pour réussir quelque chose. Dangay sabablu. Yàlla dimmale la. Aide-toi, le ciel (Dieu) t’aidera.
. sabadoor bi  n. genre caftan. Sabadoor bi nga sol démb, rafet na lool. Le caftan que tu as porté hier est très joli.
. sabar gi  n. 1) un tambour à fût long et cintré. Maa ngiy jàng tëgg sabar ak sama géwél. J’apprends à jouer du tam-tam avec mon griot. 2) séance de tam-tam avec des tambours. Sabar bi nu seetaan, neex na lool. Le tam-tam auquel nous avons assisté était vraiment intéressant.
. saf  v. avoir de la saveur. 1) Sa reer bi saf na sàpp. Le dîner a été succulent. 2) Ndox mi dafa saf xorom. L’eau a un goût de sel. 3) plaire à quelqu’un. Woykat bi saf na ma. Ce chanteur me plaît. 4) quelqu’un d’amusant. Baay Eli dafa saf xorom ci góor-góorlu. Baye Eli est amusant, dans ‘Góor-góorlu’.
. safara si  n. le feu. 1) Defal safara ci and wi ! Mets du feu dans l’encensoir ! 2) l’enfer.Yàlla nañu yàlla musal ci safara ! Que Dieu nous protège contre l’enfer !
. safaan bi  n. le contraire, l’inverse. Am na ñuy def lu baax ci àddina wànte am na itam ñuy def safaan bi. Dans la vie, les uns font du bien; d’autres font le contraire.
. sag bi  n. l’honneur. Nit, buy liggéey rekk, sag la ci moom. Le travail est un honneur pour la personne.
. sagar bi  n. morceau d’étoffe, chiffon, haillon. Sa xarit bi, ay sagar la sol démb ci xew mi. Ton ami a porté des haillons hier à la cérémonie.
. sago si  n. le sang-froid. Nanga àndak sa sago ci tiribinaal ! Garde ton sang-froid au tribunal !
. sakkan  v. abondant, prendre du volume. Ceebu Risaar-Tool dafa sakkan. Le riz de Richard-Toll est abondant.
. salaat si  n. la salade verte. Sunu kër am na toolu salaat. Notre maison a un jardin où l’on fait de la salade.
. sali ji  n. le poisson salé et séché. Waa Ndar, dinañu defar sali. Les gens de Saint-Louis préparent des poissons séchés et salés.
. salte  v. être sale. Sa kër jabaru nijaay dafa salte. La maison de mon oncle est sale.
. sambal wi  n. personne importune, qui dérange. Sa xarit bi mooy sunu sambal, bu fi nekkee kenn du nekk ci jàmm. Ton ami est dérangeant. On n’est pas tranquille quand il est ici.
. sama  pron. possessif  mon, ma
. samp  v. 1) planter en terre. Sampal bant bi ma yeew ci xar mi ! Plante le bâton afin que j’attache le mouton ! 2) fonder, instituer. Samp nañu ci sunu gox benn kurél guy toppatoo mbirum sidaa. On a institué une fondation qui s’occupe du sida dans notre quartier.
. sanc  v. fonder, élire domicile. Naar yaa ngi sanc ci wetu dex gi. Les Maures ont élu domicile à côté du fleuve.
. sang  v. baigner, doucher. Damay sang sama doom ci diggu kër gi. Je baigne mon enfant dans la cour.
. sang bi  n. le maître, l’enfant de l’oncle maternel. Damay sang sama doomu nijaay yi.J’apporte des boissons et des cadeaux aux enfants de mon oncle maternel. (?)
. sank  v. être constipé. Damay ndàndalu ndaxte sama biir dafa sank. Je vais me purger parce que je suis constipé.
. sanqal si  n. la semoule de mil. Tey sanqal laay reere. C’est de la semoule de mil que je mange ce soir.
. sanqaleñ wi  n. la petite fourmi. Sanqaleñ yi dugg nañu ci boyetu suukër si. Les fourmis sont entrées dans la boîte de sucre.
. sant  v. 1) se nommer, avoir comme nom de famille … Na nga sant ? Quel est ton nom de famille ? 2) rendre grâce à, louer, glorifier. Damay sant Yàlla bu baax. Je rends grâce à Dieu grandement.
. sant : remercier, louer Dieu
. santaane  v. faire faire. Santaane naa ay ñaw ci sama ñawkat. J’ai fait faire des coupes chez mon tailleur.
. sañ  v. avoir droit de, avoir l’audace de … Sañ naa dugg ci oto bi te duma fey. J’ai le droit de prendre la voiture sans payer.
. sañ-sañ bi  n. le droit, l’autorité. Nañu jox jigéen ñi seeni sañ-sañ ! Il faut qu’on donne aux femmes leurs droits !
. sañse (FR) v. se changer, porter de beaux habits. Tey jabaru Moktaar dafa sañse.Aujourd’hui la femme de Moctar a porté de beaux habits.
. sar  v. aller au-delà. Faatu, Cees la waroon yem wànte sar na ba Dakaar. Fatou ne devait s’arrêter qu’à Thiès mais elle est allée jusqu’à Dakar.
. sarax  v. faire l’aumône à quelqu’un. Ci suba, sarax naa taalibe yi. Ce matin j’ai fait l’aumône aux mendiants.
. sarax si  n. l’aumône, la cérémonie de prière à l’occasion d’un décès. Bi sama yaay gaañoo, ñatteelu fan bi lañu def sarax si. Lorsque ma mère est décédée, c’est au troisième jour que nous avons fait la cérémonie de prières.
. sargal  v. honorer. Réewum Senegaal sargal na gan yi jógewoon Maali. L’Etat sénégalais a rendu tous les honneurs aux hôtes maliens.
. saricë bi  (FR)  n. cadeau pour quelqu’un qui revient d’un voyage. Sama yaay indil nanu ay saricë bi mu jógee Màkka. Ma mère nous a amené des cadeaux, quand elle est revenue de la Mecque.
. sas  v. imposer une obligation morale. Sa nijaay wutal na la liggéey, na nga góor-góorlu ndaxte sas na la. Ton oncle t’a trouvé un emploi. Il faudra faire des efforts car c’est une obligation morale.
. satala gi  n. la bouilloire. Defal ndox ci satala gi, damay jàpp ! Mets de l’eau dans la bouilloire, je dois faire mes ablutions !
. saw  v. uriner. Xale bi saw na ci suuf. L’enfant a fait pipi par terre.
. sawar  v. être dynamique, actif. Umar dafa sawar ci liggéeyam. Oumar a de l’ardeur dans son travail.
. sax  v. germer. Dugub ji ma jiwón sax na. Le mil que j’avais semé a poussé.
. sax  v. être éternel. Dara saxul, lu dul nguuru Yàlla. Rien n’est éternel sauf le règne de Dieu.
. sax wi  n. le ver, les larves. Sax yaa ngiy jóge ci biir suuf si. Les vers sortent de terre.
. saxayaay si  n. les herbes sauvages. Jur gaa ngiy lekk saxayaay yi. Le bétail est en train de manger les herbes sauvages.
. saxaar si  n. la fumée. Am na saxaar suy génn ci waañ wi. Il y a de la fumée qui se dégage de la cuisine.
. saxaar gi  n. le train (à vapeur). Saxaar gi dafay yóoxu sooga dugg ci gaar bi. Le train siffle avant d’entrer en gare.
. say  v. avoir une crise épileptique. Bul tàngal xolu Faatu; dafay faral di say ! Il ne faut pas énerver Fatou. Elle a souvent des crises épileptiques !
. say wi  n. le fagot. Gis naa ay sayu matt ci ëtt bi. J’ai vu des fagots de bois dans la cour.
. saytu  v. protéger, prendre en compte, gérer. Sunu kurél mooy saytu gerte gi ñuy bey ci diiwaan bi. C’est notre organisme qui gère l’arachide qu’on cultive dans la région.
. sàcc bi  n. le voleur. Xale yi jàpp nañu benn sàcc. Les jeunes ont pris un voleur.
. sàdd  v. orner. Sàdd nañu dëkk bi ak ay raaya ndax li boroom réew mi di ñëw. La ville a été ornée de drapeaux à cause de l’arrivée du président de la république.
. sàggan  v. être négligent. Yow sàggan nga ba ñàkk sa liggéey. Tu as été négligent jusqu’à perdre ton emploi.
. sàggi  v. mettre à nu. Tey sàggi nga sa sag ci xew mi. Tu t’es déshonoré aujourd’hui à la cérémonie.
. sàkk  v. prélever, se servir. Booy àttaaya, nanga sàkk ci suukër si ! En faisant le thé, tu pourras te servir du sucre.
. sàkk  v. créer. Nit du sàkk boppam. Yàlla moo koy sàkk. L’être humain ne se crée pas. C’est Dieu qui crée l’homme.
. sàkket  v. entourer d’une palissade. Sunu kër dañu ko sàkket. Notre maison a été clôturée d’une palissade.
. sàkku  v. chercher à obtenir. Beykat yi ñu ngiy sàkku ndimbal ci nguur gi. Les paysans demandent de l’aide de l’état.
. sàll wi  n. le bec d’oiseau. Sàllu njagabaar bi dafa gudd. Le pélican a un long bec.
. sàlli  v. qui perd sa saveur. Limoŋ ji sàlli na. Le citron a perdu sa saveur.
. sàmm  v. veiller sur, faire paître les animaux. Nit dafay sàmm liggéeyam. L’être humain doit veiller sur son travail.
. sàmm bi  n. le berger, le pasteur. Sàmm baa ngiy wëgg jur gi. Le berger est en train d’abreuver le bétail.
. sàmbaraax  v. être agité par le vent. Tey, géej gi dafa sambaraax. Aujourd’hui la mer est agitée par le vent.
. sànni  v. lancer, jeter. Nappkat bi sànni na mbaal mi ci dex gi. Le pêcheur a lancé le filet dans le fleuve.
. sàng  v. couvrir d’une couverture, habiller. Sàngal xale bi. Dafa feebar ! Mets une couverture sur l’enfant. Il est malade !
. sàngara si  n. boisson alcoolisée. Sàngara baaxul ci wër-gi-yaram. L’alcool est mauvais pour la santé.
. sànk  v. faire disparaître, dilapider. Abdu sànk na xaalis bi mu jotoon démb. Abdou a dilapidé l’argent qu’il a reçu hier.
. sànkar  v. être véreux. Guró gi nga jënd dafa sànkar. La cola que tu as achetée est véreuse.
. sànke bi  n. la moustiquaire. Sànke moo baax ci yoo yi. La moustiquaire est utile contre les moustiques.
. sàppali  v. augmenter la saveur en sel ou en sucre. Yàpp wi saful xorom, dama koy sàppali. La viande n’est pas bien salée. Je rajoute du sel.
. sàppe si  n. une rangée à la prière. Ci sàppe bu jëkk bi laa nekkoon bi nuy julli. J’étais à la première rangée à la prière.
. sàppi  v. ne plus plaire, ne plus attirer. Bëggatuma ceebu-jën, dafa ma sàppi. Je ne veux plus de riz au poisson. Je n’aime plus ça.
. sàppóoti gi  n. le sapotillier. Sàppooti gi am na doom. Le sapotillier a des fruits.
. sàq mi  n. le grenier. Beykat yi denc nañu seen gerte ci ay sàq. Les cultivateurs ont gardé l’arachide dans des greniers.
. sàqami  v. mâcher, broyer. Booy lekk, danga wara sàqami bu baax. En mangeant tu dois bien mâcher les aliments.
. saa si  n. l’instant, le moment. Ci saa si laay dem Dakaar. C’est à l’instant que je vais à Dakar.
. saaba bi  n. le compagnon du prophète. Seydinaa Usmaan, saaba yonet bi la woon.Seydina Ousmane était un des compagnons du prophète.
. saabu bi  n. le savon. Saabu laay fóote samay yére. C’est avec du savon que je lave mes habits.
. saaf  v. griller, rôtir. Ganaar gu ñu saaf laay reere tey. C’est du poulet grillé que je mange au dîner aujourd’hui.
. saafara  v. remédier à … Seeni tawat yépp dama leen di saafara su neexee Yàlla. Je vais satisfaire toutes vos doléances si Dieu le veut.
. saafara si  n. l’eau bénite. Damay diwóo saafara balaa may liggéeyi. J’applique l’eau bénite sur mon corps avant d’aller au travail.
. saafoonte  v. échanger des propos chaleureux. Sama nijaay mu ngiy saafoonteek gan yi jóge Màkka. Mon oncle est en train d’échanger des propos chaleureux avec les hôtes qui viennent de la Mecque.
. saag bi  n. le sac à main, le cartable, le sac de voyage. Jënd naa saag buy tëju ak caabi. J’ai acheté un sac qui ferme à clé.
. saaga  v. injurier, insulter. Boo ma saagaa, dinaa la dóor. Si tu m’insultes, je te frappe.
. saaku bi  n. le sac. Defal ceeb bi ci saaku bi ! Mets le riz dans le sac !
. saal bi  n. l’amande. Saalu màngo bi laay ji ci sama kër. C’est l’amande de la mangue que je sème dans ma maison.
. saam  n. mettre en petits tas. Jaaykat bi saam na màngo yi muy jaay. La marchande a mis en tas les mangues qu’elle vend.
. saan wi  n. le ver intestinal. Xale bi dafa om ndax saan yi nekk ci biiram. L’enfant est maigre à cause des vers qu’il a dans le ventre.
. saanjaay  n. danser en faisant des cercles, tournoyer. Ayda fecc na ba saanjaay. Aïda danse en tournayant.
. saañ  v. mettre un bouchon, boucher. Saañal butéel bi ak kayit ! Bouche la bouteille avec du papier !
. saar wi  n. le verset, la sourate. Saar wi nga tari, dafa jafe. Le verset que tu as récité est difficile.
. saaraan  v. rouler de haut en bas. Xale yaa ngiy saaraan ci garab gi. Les enfants glissent sur l’arbre.
. saatu si  n. le canif. Saatu bi laa dagge màngo bi. J’ai cuopé la mangue avec le canif.
. saay  v. décéder (pour un roi). Buur bi saay na. Le roi est décédé/
. saay-saay bi  n. le voyou. Ay saay-saay ñoo yàq xew mi. Ce sont des voyous qui ont perturbé la cérémonie.
. sebet  v. laver les céréales comme le riz. Sofi ngiy sebet ceeb bi. Sophie est en train de laver le riz.
. sebet si  n. le mollusque de mer. Ndar bare na sebet. Saint Louis a beaucoup de mollusques.
. sedd  v. froid, être frais. 1) Ndar dëkk bu sedd la. Saint Louis est une ville où il fait froid. 2) être calme. Muusaa nit ku sedd la. Moussa est une personne très calme. 3) être content, satisfait. Sama yaay ne na, xolam sedd na ci yow. Ma mère a dit qu’elle est contente de toi.
. sedd bi  n. 1) le froid. Léegi sedd bi weesu na. Maintenant nous avons dépassé le froid. 2) les rhumatismes. Sama maam bu góor dafa àndak sedd, mënul dox bu baax. Mon grand-père a des rhumatismes. Il ne peut pas marcher.
. segg  v. filtrer. Sama baay kafe segg lay naan. Mon père boit du café filtré.
. segg gi  n. le léopard ou la panthère. Segg gaa ngi làqu ci kaw garab gi. Le léopard est caché au-dessus de l’arbre.
. seku mi  n. le perroquet. Jënd naa seku buy wax. J’ai acheté un perroquet qui parle.
. sekki  v. extraire (épine). Dég moo ma jam, dama koy sekki. J’ai une épine au pied, je l’extrais.
. sekki  v. gonfler. Ñebbe ji sekki na ci ndox mi. Le haricot a gonflé dans l’eau.
. selaw  v. être silencieux. Kër gaa ngi ni selaw ndax dëj bi. La maison est silencieuxe à cause du décès.
. selbe bi  n. le chargé des circoncis. Selbe yi ñooy seet njulli yi. Ce sont les responsables qui veillent aux circoncis.
. sell  v. être pur, chaste. 1) Sëriñ, dafa wara well. Un marabout doit être pur et chaste. 2) être irréprochable. Góor gi, alalam sellul. Cet homme a une richesse malsaine.
. sell bi  n. la canine, le croc. Sama sell bi mu ngiy yëngu. Dama koy wekki. Ma canine bouge. Je vais l’extraire.
. semb  v. entreprendre, commencer. Fàww ma eggale liggéey bi nu semb ren. Il faut que je termine le travail que nous avons commencé cette année.
. senax  v. avoir des fourmillements. Toog bi ma toog lu yàgg moo senaxal sama tànk.C’est parce que je suis resté longtemps assis que j’ai des fourmillements au pied.
. senn  v. s’échapper, filtrer, couler. 1) Siwó bi dafay senn. Le seau coule. 2) Yaakaar naa ni dara sennul ci sunu waxtaan wi. Je pense que rien n’a échappé de notre causerie.
. seppali  v. regarder attentivement. Bi ngay romb, xool naa la ba seppali la. En passant je t’ai regardé profondément et attentivement.
. seppi  v. retirer quelque chose d’un liquide. Seppi naa jën yi ci kawdir gi. J’ai retiré les poissons de la marmite.
. ser  v. crier fort, hurler. Bi ma defee alkol ci tànku xale bi, dafa ser. Lorsque j’ai mis de l’alcool au pied de l’enfant, il a hurlé.
. seral  v. refroidir. Ndox mi dafa tàng lool, dama koy seral sooga koy naan. L’eau est trop chaude, je vais la refroidir avant de la boire.
. set  v. être propre. Yéré yi nga fóot set nañu. Les habits que tu as lavés sont propres.
. sew  v.  1) être mince, fin, étroit. Jabaru Iba dafa sew. La femme de Iba est mince. 2) être viril. Sa xarit bi xamul teraanga, dafa sew. Ton ami n’est pas civilisé; il est vil.
. sex  v. emboucher, mettre dans la bouche. Sa soccu bi nga sex dafa dijj. Le cure-dent que tu as embouché est trop gros.
. sexaw mi  n. le kinkéliba / quinquéliba. Sexaw, lépp lay faj. Le quinquéliba soigne tout.
. seyaan bi  n. le petit puits qui n’est pas profond. Sunu kër am na benn seyaan. Dans notre maison il y a un petit puits.
. seytaane  v. être tricheur, fourbe, hypocrite. Sa xarit bi dama ko ragal ndaxte dafa seytaane. Je crains ton ami tellement il est fourbe.
. seytaane si  n. le diable, satan. Jigéen jaa ngiy waxtu, dafa gis seytaane ci guddi gi.La  femme  délire;  on dirait qu’elle a rencontré satan dans la nuit.
. seede  v. témoigner. Seede naa ni yaa saaga sa nijaay. Je témoigne que c’est toi qui as insulté ton oncle.
. seede bi  n. le témoin. Am naa ay seede ci àtte bi. J’ai des témoins au jugement.
. seekeek  v. avoir les oreillons. Xale bi dafa seekeek. L’enfant a les oreillons.
. seel wi  n. la viande boucanée, séchée au soleil. Gànaar la lekke seel. C’est en Mauritanie que j’ai mangé de la viande boucanée.
. seet  v. examiner, visiter, voir, chercher. Kelifa gi laay seet. C’est le patron que je cherche.
. seetaan  v. assister à, être spectateur. 1) Làmb ji laay seetaan. J’assiste à la lutte. 2)Danga ma seetaan, dimmaliwuloo ma ci samay jafe-jafe. Tu ne m’as pas aidé à surmonter mes difficultés. Tu as été spectateur.
. seetlu  v. 1) porter attention à, remarquer. Seetlu naa ni sa xol neexul tey. J’ai remarqué que tu es triste aujourd’hui. 2) consulter un voyant. Damay seeluji ci gissanekat bi. Je vais me faire consulter chez le voyant.
. seetu  v. se mirer. Bi ma seetoo laa gis sama lex bi newi. C’est quand je me suis regardé dans la glace que j’ai vu ma joue enflée.
. seetu bi  n. le miroir, la glace. Abal ma seetu bi ma xool sama gémmiñ ! Prête-moi le miroir afin que je regarde ma bouche !
. seey  v. se dissoudre. Suukër si seey na ci meew mi. Le sucre s’est dissout dans le lait.
. sédd  v. donner une part à quelqu’un. Nanga sédd xale yi ci tàngal yi ! Il faudra donner une part des bonbons aux enfants !
. séddale  v. partager. Maa ngiy séddale màngo yi. Je partage les mangues.
. sémmiñ wi  n. la hache. Sémmiñ wi laay dagge garab gi. Je coupe l’arbre avec la hache.
. sér bi  n. le pagne. Ayda jënd na sér bu rafet. Aïda a acheté un beau pagne.
. séq bi  n. le coq. Ci suba, séq gi sab na. Ce matin, le coq a chanté.
. séwét  v. cesser de pleuvoir. Bu taw bi séwétee, dinaa génn. Après la pluie, je sortirai.
. séy  v. se marier. Sama doom bu jigéen a ngiy séy. Ma fille est mariée.
. séen  v. apercevoir. Séen naa la ngay dugg ci butig bi. Je t’ai aperçu entrer dans la boutique.
. séenu (séentu)  v.  chercher à voir de loin, scruter la lune. Dañuy séenu weer wi laata koor giy ñëw. On scrute la lune avant le ramadan.
. séet bi  (séyt bi) n. la nouvelle mariée. Séet bi ñibbi na këram. La nouvelle mariée a rejoint son domicile.
. séex  v. donner naissance à des jumeaux. Jabaru Abdu dafa séex démb. L’épouse de Abdou a eu des jumeaux hier.
. së  v. s’étrangler avec une grosse bouchée. Cere ji dafa së xale bi. L’enfant s’est étrangé avec une grosse bouchée de couscous.
. sëb bi  n. le haricot (niébé). Jënd naa sëb bu bare. J’ai acheté beaucoup de haricots.
. sëcc  v. dégager une odeur (en général sentir le poisson). Raxasal say loxo ak saabu, dañu sëcc ! Lave tes mains avec du savon : elles sentent le poisson !
. sëf  v. charger. Beykat bi sëf na mbaam mi ay saaki dugub. Le cultivateur a chargé l’âne de sacs de mil.
. sëg yi  n. le cimetière. Waa dëkk bi dindi nañu ñax ya nekkoon ca sëg ya. Les populations de la ville ont enlevé les herbes qui étaient au cimetière.
. sëgg  v. se baisser, se courber. Jigéen jaa ngi sëgg ci teen bi di duy ndox. La femme est baissée au puits pour prendre de l’eau.
. sëgg  v. devenir aveugle. Sama yaay dafa sëgg léegi ndaxte mag la. Ma mère est aveugle maintenant à cause de son âge.
. sëkk  v. remblayer. Sëkk nañu kàmb yi amoon ci koñ bi. On a remblayé les fosses qui étaient dans la rue.
. sëlëm  v. débarbouiller. Bi ma yeewoo, dama sëlëm sama kanam rekk. Au réveil, je me suis débarbouillé seulement le visage.
. sën bi  n. le tas d’ordures. Gis naa ay sën ci booru dëkk bi. J’ai vu des tas d’ordures aux alentours de la ville.
. sëng mi  n. le vin de palme. Man duma naan sëng. Moi, je ne bois pas de vin de palme.
. sëq  v. avoir une chevelure abondante. Sama bopp dafa sëq. J’ai beaucoup de cheveux sur la tête.
. sëqat  v. tousser. Damay sëqat lu bare ndax sama soj mi. Je tousse beaucoup à cause de mon rhume.
. sëriñ bi  n. le marabout. Sëriñ bi mooy jàngal taalibe yi alxuraan. C’est le marabout qui enseigne le Coran aux disciples.
. sës  v. poser contre, appuyer, caler. Sësal siis bi ci taax mi ! Pose la chaise contre le mur !
. sib  v. mépriser. Góor gi dafa sib doom ji ndaxte fenkat la. Le vieux méprise son fils parce qu’il est menteur.
. sibbiru  v. avoir le paludisme. Ci nawet bi, sibbiru woon naa. J’ai eu le paludisme pendant l’hivernage.
. siddéem si  n. le jujube. Jëndal naa xale yi siddéem su bare. J’ai acheté beaucoup de jujubes pour les enfants.
. siddi  v. enlever la chair de, décharner. Siddi naa jën yi ma jëndoon. J’ai enlevé la chair des poissons que j’avais achetés.
. siddiit  gi  n. le nerf, la veine. Booy màggat, say siddiit yi dañuy bañ ndànk-ndànk. En vieillissant, les nerfs ne répondent plus progressivement.
. siggal  v. honorer, rehausser. Boroom réew mi siggal na Senegaal bitim réew. Le chef de l’état a honoré le Sénégal à l’étranger.
. siggi  v. se redresser, relever la tête. Boo amee ndam ci sa joŋante bi, dinga siggil réew mi. Si tu réussis à ton concours tu auras honoré ton pays.
. sikk  v. avoir un défaut, être en faute. Kii, bul àndak moom ndaxte dafa sikk ! Ne t’accompagne pas avec celui-là. Il est plein de défauts !
. sikket bi  n. le bouc. Jënd naa benn sikket ca daral ba. J’ai acheté un bouc au foirail.
. sikkim bi  n. le menton, la barbe. Sama maam bu géor dafa am sikkim bu gudd. Mon grand-père a une longue barbe.
. silmaxa si  n. l’aveugle. Silmaxa yaa ngiy yalwaan. Les aveugles demandent la charité.
. simis bi  (FR) n. la chemise. Jënd naa simis bu rafet. J’ai acheté une belle chemise.
. simb  v. organiser le jeu du faux-lion. Ci kori gi, jigéen ñi simb nañu. Pendant la korité, les femmes ont organisé le jeu du faux lion.
. sindax bi  n. le margouillat. Sindax baa ngiy yéeg ci garab gi. Le margouillat est en train de monter sur l’arbre.
. singali  v. en vouloir à quelqu’un, s’acharner contre. Démb ba tey dafa ma singali.Depuis hier, il m’en veut.
. siñaaglu  v. prendre un bain de soleil. Tey dafa sedd lool, maa ngiy siñaaglu. Il fait très froid aujourd’hui; je prends un bain de soleil.
. siñaara bi  n. dame aisée, métissée chrétienne (à Saint Louis et à Gorée). Ndar, dafa barewoon ay siñaara. Il y avait beaucoup de signares à Saint-Louis.
. sippax si  n. la crevette. Jamano yii, sippax bare na. Ces temps-ci, il y a beaucoup de crevettes.
. siti si  n. le syphilis. Ndaw si dafa àndak siti. La femme a le syphilis.
. siwó bi   n. le seau. Na nga def ndox ci siwó bi ! Il faudra mettre de l’eau dans le seau !Def naa ndox ci siwó bi. J’ai mis de l’eau dans le seau.
. siyaare v. 1) (arabe) rendre visite à une personne. Ci tabaski ji, siyaare naa samay xarit. Pendant la Tabaski, j’ai rendu visite à mes amis. 2) s’incliner sur une tombe. Ajjuma laay siyaare samay waa-jur. C’est le vendredi que je vais m’incliner sur les tombes de mes parents.
. siif  v. s’emparer de. Sàcc bi siif na sama telefon. Le voleur s’est emparé de mon téléphone portable.
. siim  v. mouiller (en général le couscous avec de la sauce). Cere-siim lañuy reere tey.C’est du couscous mouillé à la sauce qu’on mange au dîner.
. siiñ  v. montrer les dents. Bi Ayda siiñee laa gis bëñ yi. C’est quand Aïda a souri que j’ai vu ses dents.
. siis  v. être individualiste, égoïste, ne pas partager. Usmaan dafa siis moo tax du bokk ñam. Ousmane est égoïste, c’est pourquoi il ne partage pas le repas.
. siiw  v. être connu de tout le monde. Li nga def ci dëkk bi siiw na. Tout le monde est au courant de ce que tu as fait en ville.
. sob  v. être turbulent, insupportable. Doomu Mustafaa dafa sob; kenn mënu fi liggéey ndax moom. Le fils de Moustapha est turbulent, personne ne peut travailler ici à cause de lui.
. soble si  n. oignons. Reer bi amul woon soble. Il n’y avait pas d’oignons au dîner.
. socc  v. récurer. Tëgg baa ngiy socc lam yi. Le bijoutier est en train de récurer les bracelets.
. soccent bi  n. le criquet, la sauterelle. Soccent yi lekk nañu dugub jépp. Les criquets ont mangé tout le mil.
. soccu  v. se brosser les dents avec un bâtonnet. Damay soccu bés bu nekk. Chaque jour, je me brosse les dents avec un cure-dents.
. soccu bi  n. le cure-dents. Jigéen jaa ngi sex soccu bu gudd. La femme a un long cure-dents à la bouche.
. soddax  v. avaler de travers. Bi may naan soow mi laa soddax. C’est en buvant le lait caillé que j’ai avalé de travers.
. sofe  v. avoir des aphtes. Mënuma lekk dara ndaxte sama làmmiñ dafa sofe. Je ne peux rien manger à cause des aphtes sur ma langue.
. sofental  n. négliger, minimiser. Bul sofental li ma la wax ! Ne néglige pas ce que je t’ai dit !
. soj  v. être enrhumé. Sama bakkan yaa ngiy sotti ndax soj. J’ai les narines qui coulent à cause d’un rhume.
. sol  v. mettre, introduire. 1) Xaaral ma sol sama tubéy ! Attends que je mette mon pantalon ! 2) Sol naa meew ci butéel bi. J’ai mis le lait dans la bouteille.
. solo si  n. l’importance, la valeur. Mbir mi am no solo. L’affaire est importante.
. sonn  v. fatigué. Tey dama sonn, duma liggéeyi. Aujourd’hui je ne vais pas travailler parce que je suis fatigué.
. sondeel bi  (FR) n. la bougie, la chandelle. Taalal sondeel bi ! Allume la bougie !
. song  v. attaquer. Amerikeŋ yi song nañu Iraak. Les Américains ont  attaqué l’Irak.
. soññ  v. sensibiliser, se relancer. Soññ nañu jigéen ñi ndax ñu jàng. On a sensibilisé les femmes pour qu’elles aillent à l’école.
. sopp  v. avoir de l’affection pour, aimer. Dama sopp sa xarit bi. J’ai beaucoup d’affection pour ton ami.
. soppeeku  v. se transformer, changer. Faatu dafa soppeeku ci feebaram bi. Fatou a changé après sa maladie.
. soq  v. piler. Jigéen ñaa ngiy soq dugub ci ëtt bi. Les femmes pilent le mil dans la cour.
. sore  v. être loin. Sunu kër dafa sore dëkk bi. Notre maison est loin de la ville.
. sos  v. créer, être à l’origine de, inventer. Mbootaayu xeet yi lañu sos ci àddina bi. On a créé l’organisation des Nations-Unies.
. sottal  v. terminer, finir. Sottal naa liggéey bi ma doon def. J’ai terminé le travail que je faisais.
. sotti  v. être fini, accompli. Ñëwleen lekk, añ bi sotti na ! Venez manger. Le repas est fini !
. sotti  v. verser, transvaser. Sottlileen meew mi ci bool bi ! Versez le lait dans le bol !
. sowu bi  n. l’ouest, le couchant. Géej gaa ngi féete sowu. La mer est située à l’ouest.
. sox  v. charger un fusil. Sama baay sox na fetalam. Mon père a chargé son fusil.
. soxal  v. intéresser, préoccuper. Togg rekk moo ma soxal. Je ne m’intéresse qu’à la cuisine.
. soxla  (arabe) v.  avoir besoin de… Xaalis bu bare laa soxla. J’ai besoin de beaucoup d’argent.
. soxna si  n. l’épouse d’une personnalité religieuse, la dame âgée. Soxna si dafa muuru.La dame a porté son voile.
. soxor  v. être méchant, cruel. Gaynde gi dafa soxor. Le lion est méchant.
. soob (arabe)  v. plaire à Dieu. Bu soobee Yàlla. Dinaa dem Màkka. S’il plaît à Dieu, j’irai à la Mecque.
. soode (FR)  v. échauder. Soodaa ngiy soode ganaar yi ñu rey. Soda est en train d’échauder les poulets égorgés.
. soof  v. être insipide, inintéressant. Sa xarit bi dafa soof ndaxte du nuyóo. Ton ami n’est pas intéressant parce qu’il ne dit pas bonjour.
. sooke  v. être l’instigateur. Xare bi, boroom réew mee ko sooke. La guerre, c’est le chef de l’Etat qui en a été l’instigateur.
. soos  v. tremper. Soos naa sama baaraam ci daa ji. J’ai trempé mon doigt dans l’encre.
. soos bi  (FR) n. la sauce. Tàngalal soos bi ñu añ ! Chauffe la sauce qu’on dîne !
. soow  v. faire du tapage, réprimander. Xale yaa ngiy soow ci néeg bi. Les enfants font du tapage dans la chambre.
. soow mi  n. le lait caillé. Jënd naa soow mu neex. J’ai acheté un bon lait caillé.
. soox  v. boîter. Lafañ baa ngiy soox. L’handicapé est en train de boîter.
. sooy  v. se retrouver bredouille. Rëbbkat bi jàppul dara tey. Dafa sooy. Le chasseur n’a rien attrapé aujourd’hui. Il est rentré bredouille.
. sómbi  bi  n. la bouillie de riz. Xale yaa ngiy naan sombi. Les enfants boivent de la bouillie de riz.
. sóob  v. 1) mettre dans, plonger dans, immerger. Sóob naa yére yi ci ndox mi. J’ai plongé les habits dans l’eau. 2) commencer à tomber abondamment. Taw bi sóob na. La pluie a commencé à tomber abondamment.
. sóor  v. mettre le riz dans la marmite. Léegi ñu añ, Ayda sóor na. Bientôt on va déjeuner, Aïda a mis le riz dans la marmite.
. suba si  n. (ar) le matin, la matinée. Ci suba si laay dem Dakaar. C’est dans la matinée que je vais à Dakar.
. suba teel  adv. le matin très tôt
. sukk  v. s’agenouiller.  Awa dafay sukk buy nuyu jëkkëram. Awa s’agenouille quand elle salue son mari.
. sukkandiku  v. se fonder, s’appuyer. Man ci yow laa sukkandiku ngir def sama liggéey. Je m’appuie sur toi pour faire mon travail.
. sukkóot bi  n. la béquille. Sama nijaay, ay sukkóot lay doxe. Mon oncle marche avec des béquilles.
. sulli  v. déterrer. Beykat yaa ngiy sulli gerte gi. Les cultivateurs sont en train de déterrer l’arachide.
. summi  v. enlever, retirer. Summil sa yéré yi nga sol ! Enlève les habits que tu portes !
. summiki  v. se déshabiller. Bu may sangu, damay summiku. En me baignant, je me déshabille.
. sumb  v. entreprendre. Liggéey bi nu sumb, dafa metti. Le travail que nous avons entrepris est dur.
. sunguf si  n. la farine de mil. Sunguf laay defare soos bi. Je fais de la sauce avec la farine de mil.
. suññeel bi  n. le hérisson. Suññeel bi dugg na ci kàmb gi. Le hérisson est rentré dans le trou.
. suppome bi  (FR) n. le chou pommé. Ceebu-jën bi amul suppome. Il n’y a pas de chou pommé dans le riz au poisson.
. suq n. le jeune lutteur. Suq yaa ngiy bëre. Les jeunes lutteurs sont en train de lutter.
. suqi  v. plumer. Ganaar yi laay suqi. Ce sont les poulets que je plume.
. surga bi  n. personne sous l’autorité de quelqu’un. Sëriñ bi dafa bare ay surga. Le marabout a beaucoup de personnes qui dépendent de lui.
. surux  v. tomber, glisser. Sama tànk dafa surux ci kàmb gi. Mon pied a glissé dans le trou.
. sut  v. être plus long (taille), plus fort. Yuusu Nduur moo sut ci woykat yi. Youssou Ndour est le plus fort de tous les musiciens. Maa sut Duudu. Je suis plus long que Doudou.
. sutura bi  n. le lieu d’aisance, les toilettes. Am na ku nekk ci sutura bi. Il y a quelqu’un qui est dans les toilettes.
. sutura si  n. (AR) le bonheur, la discrétion. Usmaan, nit ku am sutura la. Ousmane est quelqu’un de très discret.
. suy  v. répandre quelque chose, parsemer. Damay suy xorom ci yàpp wi. Je saupoudre la viande de sel.
. suub  v. teindre. Damay suub sama mbubb mi. Je teins mon boubou.
. suuf si  n. le sable, la terre. Sotti nañu suuf ci ëtt bi. On a versé du sable dans la cour.
. suufe  v. être bas. Siis bi nga toog, dafa suufe. La chaise sur laquelle tu es assis est basse.
. suufeel  v. abaisser, mettre plus bas, manque de considération. 1) Dangay suufeel tabló bi. Il faut abaisser le tableau. 2) Bi ma ñëwee ci sa kër, danga ma suufeel. Tu m’as humilié lorsque je suis venu chez toi.
. suukar si / suukër (FR-AR) n. le sucre. Jëndal ma suukar ci butig bi ! Achète-moi du sucre à la boutique !
. suul  v. enterrer, inhumer. Suul nañu néew bi ba pare. On a déjà enterré le cadavre.
. suuna si  n. le petit mil. Ren, bey naa dugubu suuna su bare. Cette année j’ai récolté beaucoup de petit mil.
. suur  v. se rassasier, être gras. 1) Lekk naa ba suur. Je me suis rassasié. 2) Jënd naa xar mu suur démb. J’ai acheté un mouton gras hier.
. suur  v. parfumer en brûlant l’encens. Faatu suur na néegam. Fatou a parfumé sa chambre avec de l’encens.
. suux  v. disparaître dans l’eau, couler. Gaalu joolaa dafa suux. Le bateau Jola a coulé.
. suux wi  n. la chair. Ganaar yi nga jënd amuñu suux. Les poulets que tu as achetés ne sont pas charnus.
. suuxat  v. arroser. Nangay suuxat garab yi ndax ñu màgg ! Il faudra arroser habituellement les arbres pour qu’ils poussent !

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Le Petit Wolof est un dictionnaire vivant. Revenez le voir souvent !

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :