N

 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

. nafar  v. réviser. Damay nafar ngir waajal sunu joŋante bi. Je révise pour préparer notre examen.
. nag wi  n. la vache, le boeuf. Rey nañu nag ci ngénte li. On a tué un boeuf pour le baptême.
. naj  v. coincer. Dama naj sàcc bi ci roq bi. J’ai coincé le voleur dans le coin.
. nal  v. presser pour extraire un liquide. Damay nal limoŋ ji ci ceebu-jën bi. Je presse le citron dans le riz au poisson.
. namm  v. avoir envie de, avoir la nostalgie de. Dama namm sama yaay. J’ai la nostalgie de ma mère.
. nangu  v.  1) reprendre. Nangul caabi ji ci xale bi ! Reprends la clé qui est avec l’enfant ! 2) accepter. Nangu naa dem ak yow Dakaar. J’accepte d’aller à Dakar avec toi !
. napp  v. pêcher. Mool yaa ngiy napp ay coof. Les pêcheurs sont en train de pêcher des mérous.
. naq  v. faire boire la tasse. Naq naa Muusaa ci dex gi. J’ai fait boire la tasse à Moussa dans le fleuve.
. naqadi  v. être désagréable. Li nga ma def démb, naqadi na ma. Ton geste d’hier m’a fait mal.
. naqar wi  n. la douleur, le chagrin. Mënuma liggéey tey ndaxte dama am naqar. Je ne veux pas travailler aujourd’hui parce que j’ai du chagrin.
. nar  v. mentir. Abdu du jàngalekat, dafay nar. Abdou n’est pas professeur. Il ment.
. nar bi  n. la part. Jox ma sama nar ci yàpp wi ! Donne-moi ma part de viande !
. nar wi  n. le mensonge. Sa nar wi yàqal na la. Ton mensonge t’a porté préjudice.
. nas  v. 1) enfiler. Jigéen ñaa ngiy nas ay fer. Les femmes font des ceintures en perles. 2) faire un projet, tramer quelque chose. Li nga nas, rafet na. Ton projet est louable.
. nataal  v. dessiner, peindre. Balaa may tabax sama kër, dama koy nataal. Avant de construire ma maison, je la dessine.
. nataal bi  n. l’image, le dessin. Nataal yi nga def ci sa néeg, rafet nañu. Les images qui sont dans ta chambre, sont belles.
. natt  v. mesurer. Nattal ma ñeenti meetar ci ndimó li ! Coupe-moi quatre mètres du tissu !
. natt bi  n. la cotisation. Danuy def ay natt ci sunu mbootaay gi. Nous faisons des cotisations dans notre association.
. nattu bi  n. l’infortune. Nattu du wees. On ne peut pas échapper à l’infortune, au destin.
. naw  v. admirer. Dama naw janq bi ndax yaram. J’admire la fille à cause de sa politesse.
. nawet bi  n. l’hivernage, la saison des pluies. Ren, tawul lu bare ci nawet bi. Cette année, il n’a pas beaucoup plu pendant l’hivernage.
. nawle bi  n. une personne de même rang social. Ami am na jëkkër wànte du nawleen.Amy a un mari qui n’est pas de son rang social.
. nax  v. tromper. Jën wi nga jënd jarul, nax nañu la. Le poisson que tu as acheté ne vaut pas son prix. On t’a trompé.
. nay  v. être avare, pingre. Sa nijaay bare na xaalis wànte dafa nay. Ton oncle a beaucoup d’argent mais il est pingre.
. nàcc  v. saigner. Lañset bi dagg na sama loxo, mu ngiy nàcc. La lame a coupé mon doigt qui saigne.
. nàmm  v. aiguiser. Nanga nàmm paaka bi laata ngay rey xar mi ! Il faudra aiguiser le couteau avant de tuer le mouton!
. nàmp  v. téter. Xale baa ngiy nàmp ci weenu yaayam. L’enfant est en train de téter le sein de sa mère.
. nàmpal n. allaitement
. nànd  v. comprendre, saisir. Danga may nëbbu wànte nànd naa lépp. Je sais que tu me caches la vérité mais j’ai tout saisi.
. nàndal  v. purger. Tey dama nàndalu. Je me suis purgé aujourd’hui.
. nàttable  v. douter. Nàttablewuma ni mën nga liggéey bi. Je ne doute pas que tu sais faire le travail.
. nàyyi  v. rester en friche, se développer. Dangay bàyyi suuf si nàyyi ngay sooga bey.Attends que la terre soit en friche pour cultiver !
. naab  v. consoler, exhorter. Naabal xale bi ndax mu noppi ! Console l’enfant afin qu’il se taise !
. naaféq bi  n. le malhonnête, le trompeur qui sème la zizanie. Naaféq, jarul déglu. Il ne faut pas écouter le malhonnête.
. naagu  v. afficher de l’assurance, être fanfaron. Ku naagu, ñàkk. Celui qui se sent trop assuré risque de perdre.
. naaj wi  n. la chaleur du soleil. Tey naaj wi dafa tàng. Aujourd’hui la chaleur du soleil est très forte.
. naaje  v. faire quelque chose tard dans la matinéee. Tey danu naaje ndékki. Aujourd’hui nous avons pris tard le petit déjeuner.
. naaje bi  n. le potiron. Ceebu-jën bi amul naaje. Le riz au poisson n’a pas de potiron.
. naal  v. faire un projet. Am na lu nuy naal ci sunu kurél. On est en train de projeter quelque chose dans notre organisme.
. naan  v. 1) boire. Naan naa meew mi. J’ai bu du lait. 2) boire de l’alcool. Jabaru Maalik dafay naan. L’épouse de Malick boît de l’alcool.
. naanu gi  n. la pipe. Sama maam bu jigéen dafay tóx naanu. Ma grand-mère fume la pipe.
. naar bi  n. le Maure. Maa ngiy jëndi suukër ci butigu naar bi. Je vais acheter du sucre dans la boutique du Maure.
. naaru-góor bi  n. le cheval pur-sang. Sama nijaay am na fasu naaru-góor bu weex.Mon oncle a un cheval pur-sang blanc.
. naat  v. être prospère. Ren, réew mi naat na ndax taw bi. Cette année, le pays est prospère grâce à l’hivernage abondant.
. naat bi  n. la pintade. Jàpp naa benn naat ci àll bi. J’ai attrapé une pintade dans la brousse.
. naataange ji  n. la prospérité. Yàlla na la Yàlla may naataange. Que Dieu t’accorde la prospérité.
. naaw  v. voler, s’envoler. Petax mi naaw na. Le pigeon s’est envolé.
. naax  v. perdre la mémoire, être amnésique. Sama maam bu góor dafa màggat léegi, dafay faral di naax. Mon grand-père est vieux maintenant. Il est souvent amnésique.
. nef  v. avoir des maternités rapprochées. Jabaru Mustafaa dafa bare doom ndaxte dafay nef. La femme de Moustapha a beaucoup d’enfants; c’est parce qu’elle a des maternités rapprochées.
. nekk  v. être quelque part, se trouver… Xale yaa ngi nekk ci ëtt bi. Les enfants sont dans la cour.
. nekkaale bi  n. la concubine. Kii du jabaram; nekkaaleem la. Celle-là n’est pas son épouse; c’est sa concubine.
. nel  v. se raser complètement le crâne. Damay nelu ci tàngaay bi. Je me rase complètement le crâne pendant la chaleur.
. nemmeeku (nemmiku)  v. visiter, identifier, repérer. Damay nemmeeku dëkk bi. Je visite la ville.
. nen  v. pondre. Naat bi nen na ci suba. La perdrix a pondu ce matin.
. nen bi  n. l’oeuf. Jënd naa ay nen ja ba. J’ai acheté des oeufs au marché.
. neneen  adv. de manière. Defal neneen suba ! Fais autrement demain !
. nenne bi  n. le bébé, l’enfant chéri. Sama jabar am na nenne. Ma femme a un bébé.
. nettali  v. raconter. Abdu nettali na ma li xew. Abdou m’a raconté ce qui s’est passé.
. new bi  n. la pomme du kayor. Jëndal naa xale yi ay new. J’ai acheté des pommes du kayor pour les enfants.
. newi  v. être enflé. Dama mbëkk taax mi moo tax sama bopp newi. J’ai heurté le mur; c’est pourquoi ma tête est enflée.
. neenal  v. réduire à néant, annuler. Dogal bi neenal nañu ko. La décision a été annulée.
. neer  v. avoir le mal de mer. Sumay tukku ci gaal, damay neer. En voyageant par bateau, j’ai le mal de mer.
. neex  v. être bon, agréable. Màngo yi neex nañu. Les mangues sont bonnes.
. nég  v. attendre. Nanga ma nég suba sa kër ! Il faudra m’attendre chez toi demain !
. néeg  v. 1) avoir le coeur de … Néeguma dóor sama doom. Je n’ai pas le coeur de frapper mon fils. 2) Etre méchant. Kii néeg na rey nit. Celui-là a le courage de tuer quelqu’un.
. néeg bi  n. la chambre, la pièce. Sunu kër am na ñeenti néeg. Notre maison a quatre chambres.
. néew  v. être en petite quantité.
. néew bi  n. la dépouille mortelle. Yóbbu nañu néew bi sëg ya. On a amené la dépouille mortelle au cimetière.
. néew-ji-doole ji  n. l’indigent, le pauvre. Dinaay sarax néew-ji-doole yi. Je donne souvent l’aumône aux indigents.
. nëb  v. pourrir, s’altérer. Jën yi nga jënd démb dañu nëb. Les poissons que tu as achetés sont pourris.
. nëbb  v. cacher. Damay nëbb sama xaalis ci samay kawas. Je cache mon argent dans mes chaussettes.
. nëq bi  n. le bas-ventre. Maa ngiy seeti doktoor bi. Sama nëq dafay metti. Je vais voir le docteur. J’ai mal au bas-ventre.
. nërméelu  v. s’affaisser. Kër gu màggat gi dafa nërméelu. La vieille maison s’est affaissée.
. nëtëx  v. être vert. Jënd naa mbaxane mu nëtëx. J’ai acheté un bonnet vert.
. nëx  v. être trouble. Nanga segg ndox mi ndaxte dafa nëx ! Il faudra filtrer l’eau car elle est trouble !
. nëxit mi  n. le dépôt dans un liquide. Tuural nëxit mi ci meew mi ! Verse le dépôt qui est dans le lait !
. niata  adv. de quantité. combien
. nijaay ji  n. 1) l’oncle maternel. Dama bëgga takk sama doomu nijaay. Je veux épouser la fille de mon oncle. 2) terme de référence pour désigner le mari en milieux conservateurs. Jabar, dafay déggal nijaayam. La femme doit suivre les instructions de son mari.
. niru  v. ressembler à .. Yow danga niru sa yaay lool. Tu ressembles beaucoup à ta mère.
. nit ki  n. la personne, l’être humain. Nit, nit ay garabam. L’homme est le remède de l’homme.
. niw gi  n. la crème du lait. Defal suukër ci niw gi ! Mets du sucre dans la crème du lait !
. niin  v. être huileux, gras. Nanga ma toggal ceebu-jën bu niin ! Il faudra me préparer un ceebu-jën gras.
. niir wi  n. le nuage. Tey asamaan si dafa bare niir. Aujourd’hui le ciel est plein de nuages.
. niis  v. être couvert de nuages. Biig, dafa niisoon. Hier, le ciel était couvert de nuages.
. niit  v. chercher quelque chose à la lumière d’une bougie ou d’une torche. Damay niit samay dàll ci suufu lal bi. J’éclaire le dessous du lit pour chercher mes chaussures.
. nob  v. aimer d’amour, être amoureux de. Umar dafa nob doomu nijaayam. Oumar aime la fille de son oncle.
. noflaay gi  n. le repos. Tey bésu noflaay la. Aujourd’hui, c’est un jour de repos.
. nopp bi  n. l’oreille. Sama nopp dafay metti. J’ai mal à l’oreille.
. noppalu  v. se reposer. Maa ngiy noppaluji ci néegu xale yi. Je vais me reposer dans la chambre des enfants.
. noppi  v. 1) se taire. Xale yi, noppileen ! Taisez-vous, les enfants ! 2) être calme. Janq bi dafa noppi. La jeune fille est calme. 3) finir, terminer. Bu ma lekkee ba noppi laay dem kër Sofi. C’est après avoir fini de manger que je vais chez Sophie.
. noyyi  v. respirer. Sama bakkan laay noyyee. Je respire par le nez.
. noo gi  n. le souffle, l’âme. Bu noo gi taxawee mu dee. S’il perd le souffle, il meurt.
. noob  v. envoûter quelqu’un. Jabar ji dafa ko noob ba lu mu ko wax mu def ko. Sa femme l’a tellement envoûté qu’il ne lui refuse rien.
. noon bi  n. l’ennemi, personne hostile. Kii sa noon la, bu ko nuyu! Celui-là est ton ennemi, ne le salue pas !
. noor bi  n. la saison sèche. Bu noor jotee, beykat bi dafay noppalu. Le cultivateur se repose pendant la saison sèche.
. noot  v. pétrir. Dañuy noot fariñ ngir defar mburu. On pétrit la farine pour faire du pain.
. nooy  v. être mou, tendre. Tey jënd naa yàpp wu nooy. Aujourd’hui, j’ai acheté de la viande très tendre.
. nugg  v. être tiède. Ndox mu nugg laay sangoo. Je me baigne avec de l’eau tiède.
. nuróo  v. se ressembler. Yow ak sa rakk bu jigéen dangeen nuróo. Tu ressembles à ta petite soeur.
. nuyoo  v. se saluer, échanger des salutations. Nuyoo naa ak sa yaay ci buntu kër gi.Nous nous sommes salués, ta mère et moi, à l’entrée de la maison.
. nuyu  v. saluer quelqu’un. Nuyul sama gan yi ! Dis bonjour à mes invités !
. nuur  v. s’enfoncer dans l’eau. Bi ma sóoboo ci dex gi, dama nuur lu yàgg ci biir. Je suis resté longtemps dans l’eau quand j’ai plongé dans le fleuve.
. ndab li  n. le récipient. Sottil ceebu-jën bi ci ndab li ! Verse le riz dans le récipient !
. ndaje mi  n. la réunion, l’assemblée. Sunu ndaje mi bare na nit. Notre réunion a rassemblé beaucoup de monde.
. ndam li  n. la victoire, la réussite. Am naa ndam ci joŋante bi. J’ai réussi au concours.
. ndaw  v. être jeune, être petit. Kër gu ndaw laa bëgg. Je veux une petite maison.
. ndaw li  n. le messager. Yónnee naa benn ndaw ci kelifa gi. J’ai envoyé un messager auprès de l’autorité.
. ndaw ñi  n. les jeunes. Ndaw ñaa ngiy tàggat seen yaram. Les jeunes font du sport.
. ndaw si  n. la jeune femme. Ndaw si ma gis ja ba, jabaru Maalik la. La femme que j’ai vue au marché est l’épouse de Malick.
. ndawtal gi  n. cadeau ou contribution financière offert à l’occasion d’un évènement heureux. Sama xarit yépp jox nañu ma ndawtal ci sama takk. Tous mes amis m’ont offert des cadeaux à l’occasion de mon mariage.
. ndànk  adv. doucement, lentement. Defal ndànk! Fais doucement !
. ndaa li  n. le canari. Def naa ndox ci ndaa li. J’ai mis de l’eau dans le canari.
. ndaama li  n. une personne de très petite taille, un courtaud. Sama tubéy dafa la ëpp ndaxte ndaama nga. Mon pantalon est trop long pour toi parce que tu es un courtaud.
. ndaanaan li  n. personne de culture dans la tradition. Géwél bii, ndaanaan dëgg-dëgg la. Ce griot est un vrai homme de culture traditionnelle.
. ndey ji  n. la mère, maman. Man ak yow, noo bokk ndey. Toi et moi, nous avons la même mère.
. ndeyjoor bi  n. le côté droit. Sama loxo ndeyjoor laay binde. C’est avec ma main droite que j’écris.
. ndeysaan  mot phrase qui marque la pitié en général et l’admiration. Seeti naa sa xarit wànte sonn na lool ndeysaan. J’ai été voir ton ami malade, mais j’ai trop eu pitié de lui tellement il est fatigué.
. ndékki li  n. le petit déjeuner. Sunu ndékki li neex na. Notre petit déjeuner est bon.
. ndés mi  n. la natte. Lalal ndés mi ci suufu garab gi sa baay noppalu! Etends la natte sous l’arbre pour que ton père se repose !
. ndéwénal li  n. les étrennes. Xale yaa ngiy laaj ndéwénal ci tabaski ji. Les enfants demandent des étrennes pendant la Tabaski.
. ndéey li  n. le secret. Li ma la wax ndéey la, bu ko wax kenn ! Ce que je t’ai dit est un secret. Ne le dis à personne !
. ndëggu li  n. la plante du pied. Sama ndëggu-tànk dafay metti. J’ai mal à la plante du pied.
. ndënd mi n. gros tam-tam. Maa ngiy tëgg ndëndu géwél bi. Je bats le gros tam-tam du griot.
. ndëpp  v. organiser une danse d’exorcisme. Lebu yi dinañuy faral ndëppal seen jarag yi. Les Lébous font souvent des danses d’exorcisme pour leurs malades.
. ndigal li  n. l’ordre, l’instruction. Nanu def ndigal li nguur gi santaane. Respectons les instructions données par l’Etat.
. ndigg li  n. le tour des hanches, les reins. Maa ngiy diw sama ndigg liy metti. Je frictionne mes reins qui me font mal.
. ndimo li  n. le tissu ou l’étoffe. Jënd naa ndimo lu bees. J’ai acheté du tissu neuf.
. ndimmal li  n. l’aide, le secours. Ci nawet bi, beykat yi jot nañu ay ndimmal yu bare ci nguur gi. Les paysans ont reçu beaucoup d’aides de l’état pendant l’hivernage.
. ndiiraan gi  n. une nuée d’oiseaux. En général, la foule. Pàkku juuj am na ndiiraanu picc yu fa ñëw. Il y a une nuée d’oiseaux qui sont venus au parc du Djoudj.
. ndobin gi  n. le grand calao. Gis naa ay ndobin ci booru dex gi. J’ai vu des calaos au bord du fleuve.
. ndog li  n. l’empêchement. Ndog moo tax teewuma ci ndaje mi. Je n’ai pas assisté à la réunion à cause d’un empêchement.
. ndoket bi  n. la camisole, la robe ample. Sama jabar ñawlu na benn ndoket. Mon épouse a fait coudre une camisole.
. ndokkeel (ndokkale). mot, expression. Félicitations ! Ndokkale ci ndam li! Félicitations pour la victoire!
. ndollent li  un ajout, une augmentation. Yokk nañu ndollent ci sunu peyoor. Il y a une augmentation sur notre salaire.
. ndombo gi  n. un cordon de cuir qui contient un talisman. Mbër mi bare na ndombo. Le lutteur a beaucoup de gri-gris.
. ndono li  n. l’héritage. Suba lanuy séddële sunu ndono baay. C’est demain que nous allons faire l’héritage de notre père.
. ndongo li  n. l’élève, l’étudiant, le disciple. Ndongo yaa ngiy jàng ci daara ji. Les disciples étudient à l’école coranique.
. ndox mi  n. l’eau. Ndox mu tàng laay sangoo. Je me baigne avec de l’eau chaude.
. ndoorte li  n. le commencement, le début. Nu ngi ci ndoorte njàng mi. Nous sommes au commencement du cours.
. ndóol  v. être pauvre. Waa àll bi dañu ndóol ndaxte nawet bi baaxul ren. Les paysans sont pauvres à cause d’un mauvais hivernage cette année.
. ndugg mi  n. la provision pour préparer les repas. Sa ndugg mi sakkan na. Ta provision est abondante.
. ngallax mi  n. bouillie de mil à l’arachide. Ci kori gi naan naa ngallax. Pendant la korité j’ai bu du ngallax.
. ngan gi  n. séjour d’un hôte. Bi ma demee sama kër tànta, defal na ma ngan gu neex.J’ai eu un séjour agréable chez ma tante quand j’y suis allé.
. ngande  v. être énorme, très gros, vaste. Sama nijaay jënd na kër gu ngande. Mon oncle a acheté une vaste maison.
. ngañaay li  n. le bénéfice. Li ma jaay, am naa ci ngañaay. J’ai eu un bénéfice de mes ventes.
. ngànda gi  n. le zèle excessif. Mbir mi, dafa ci àndak ngànda. Il y va avec trop de zèle.
. ngànt li  n. l’empêchement, l’excuse. Tey duma mëna ñëw ci ndaje mi ndaxte dama am ngànt. Aujourd’hui, je ne pourrai pas être présent à la réunion car j’ai eu un empêchement.
. ngelaw  n. le vent, l’air. Tey dafa ngelaw.   Aujourd’hui, il y a beaucoup de vent en ville.
. ngemb  v. langer. Nanga ngemb xale bi bu sawee ba pare! Il faudra langer l’enfant quand il aura fini d’uriner !
. ngénte  v. organiser un baptême. Damay ngénte suba. Je baptise demain.
. ngénte li  n. le baptême traditionnel. Sa ngénte li neex na lool. Ton baptême a été très agréable.
. ngëm gi  n. la croyance, la foi. Moom dafa ànd ak ngëm ci diinéem. Lui, il a une foi solide pour sa religion.
. ngërëm li  n. les remerciements. Sa ngërëm li dégg nanu ko, bég nanu ci lool. Nous avons entendu les remerciements à ton endroit. Nous en sommes très contents.
. ngiró  v. s’enliser, s’embourber. Suuf si dafa bare ci yoon wi moo tax oto bi ngiró. La voiture s’est ensablée parce qu’il y a beaucoup de sable sur la route.
. ngistal li  n. l’ostentation. Saraxe soxlowul ngistal. Faire l’aumône ne nécessite pas d’ostentation.
. ngoro gi  n. les relations amoureuses. Sa baay yëg na sa ngoro ak sa nijaay. Ton père est au courant des relations amoureuses avec ton oncle.
. ngot gi  n. le tassergal. Man duma lekk ngot. Moi, je ne mange pas de tassergal.
. ngoon gi  n. l’après-midi, la soirée. Ngoon laay seeti sama bàjjan. C’est ce soir que je vais voir ma tante paternelle.
. ngooñ mi  n. les fanes d’arachide. Jëndal naa xar yi ngooñ. J’ai acheté des fanes d’arachide pour les moutons.
. ngunu li  n. le poulailler. Ci ngunu li laay denc naat yi ma jënd. C’est dans le poulailler que je garde les perdrix que j’ai achetées.
. ngurbaan gi  n. plat à base de semoule de mil et de viande. Ngurbaan laay toggal sama gan yi tey. C’est un plat à base de semoule de mil et de viande que je prépare aujourd’hui pour mes hôtes.
. nguufaan  v. prendre quelqu’un par les jambes. Muusaa, bi tànkam dammee, dañu ko nguufaanoon ngir yóbbu ko opitaal. Quand Moussa a eu la jambe cassée, on l’avait pris par les jambes pour l’amener à l’hôpital.
. nguur gi  n. le pouvoir, le gouvernement. Nguur gi joxe na ay ndimbal ci diiwaan yépp.Le gouvernement a donné des aides à toutes les régions.
. njaboot gi  n. la famille. Sama nijaay dafa am njaboot gu bare. Mon oncle a une grande famille.
. njabur  v. être belliqueux. Xale bi dafa njabur, kenn du wax ak moom. Cet enfant est belliqueux, personne ne lui adresse la parole.
. njabb li  n. petits poissons bouillis avec beaucoup d’épices. Jënd naa ay waas yu ndaw, nanga ma defaral njabb! J’ai acheté de petites carpes, il faudra m’en faire de la bouillie avec beaucoup d’épices !
. njagabaar bi  n. le pélican. Dinaa seeti njagabaar yi nekk pàkku-juuj. J’irai voir les pélicans qui se trouvent au parc du Djoudj.
. njamala gi  n. la girafe. Sa loos dafa gudd ni bu njamala. Tu as un long cou comme celui de la girafe.
. njañ li  n. la tignasse, la chevelure abondante. Demal wat sa njañ li! Va couper tes longs cheveux !
. njar mi  n. le jus, le liquide, lait caillé coupé d’eau. Naaru gànnaar dafa bëgg njar. Les Mauritaniens aiment bien le lait caillé dilué d’eau.
. njariñ li  n. l’utilité, le profit. Jàng dafa am njariñ. Etudier, c’est utile.
. njaxas mi  n. le mélange. Njar mi ma defar du meew rekk wànte njaxas la. Le jus que j’ai fait n’est pas du lait pur mais du mélange.
. njaxlaf  v. être dynamique, actif. Abdu dafa njaxlaf ci liggéeyam. Abdou est très actif dans son travail.
. njaxnaat li  n. le gros mil; le sorgho. Njaxnaat rekk laay bey ci sama tool. Je ne cultive que du gros mil dans mon champ.
. njàmbat li  n. les plaintes. Say njàmbat bare lool ci xale bi. Tu as beaucoup de plaintes concernant cet enfant.
. njàng mi  n. les études, l’apprentissage. Bu sama njàng eggee laay liggéey. Je vais travailler après mes études.
. njàngum nafar  n. la révision
. njàpp mi  n. les ablutions. Boo amee njàpp, mën nga julli. Si tu as fait tes ablutions, tu peux prier.
. njàppu li  n. l’anse. Pañe bi nga jënd amul njàppu. Le panier que tu as acheté n’a pas d’anse.
. njàqare ji  n. l’angoisse, l’anxiété. Dama am njàqare ci sama liggéeyu doom ji. J’ai des angoisses pour le travail de mon fils.
. njaloo gi  n. l’adultère. Njaaloo baaxul, bàkkaar bu bon la. Il n’est pas bon de faire l’adultère, c’est un péché.
. njaam gi  n. l’esclavage. Njaam gi jeex na ci sunu réew. L’esclavage est aboli dans notre pays.
. njaane gi  n. le capitaine (poisson). Jàpp naa njaane ci dex gi. J’ai pris un capitaine dans le fleuve.
. njaatige bi  n. le tuteur, le correspondant, le patron. Sama njaatige bi moo ma yonnee ceebu-jën.
. njaaxum li
  n. la maladresse, l’erreur, la gaffe. Waruloo woon wax sa yaay xibaar bi, def nga njaaxum. Il ne fallait pas dire la nouvelle à ta mère. Tu as commis une grosse erreur.
. njaay mi  n. la vente. Sa njaay dafa jafe torop. Tes prix sont très élevés.
. njegenaay li  n. l’oreiller. Joxal sa tànta njegenaay li mu noppalu tuuti ! Donne à ta tante l’oreiller pour qu’elle se repose un peu !
. njekk li  n. un arrangement, un pardon. Ñaanal njekk alkaati bi mu bàyyi la ! Demande pardon au policier qu’il te libère !
. njéeréer bi  n. le criquet pélerin. Njéeréer yi lekk nañu dugub ji nekk ci tool yi. Les criquets ont dévasté tout le mil qui était dans les champs.
. njëg gi  n. le prix. Wax ma njëgu jën yi nga ma jëndal ! Dis-moi le prix des poissons que tu m’as achetés !
. njëkke li  n. la belle-soeur d’une femme. Sama njëkke seetsi na ma démb. Hier, ma bell-soeur est venue me rendre visite.
. njël li  n. l’aube. Ci njël laay dem Dakaar. C’est à l’aube que je vais à Dakar.
. njël li  n. la dépense quotidienne. Sama jëkkër jox na ma sama njël. Mon mari m’a donné la dépense quotidienne.
. njëlbéen gi  n. le début, le point de départ. Ci njëlbéen gi laa bokk ci mbootaay gi. Je fais partie de l’association depuis le début.
. njëmbët mi  n. le plant. Ci nawet bi, xale yaa ngi woon ci njëmbëtum garab. Pendant les vacances, les enfants faisaient de la plantation d’arbres.
. njëriñ li : l’utilité
. njiit mi  n. le guide, le chef, le président. Njiitu réew mi dafa tukki. Le chef de l’état a voyagé.
. njoganal li  n. le goûter. Ci waañ wi laay njoganikoo. C’est dans la cuisine que je prends mon goûter.
. njolloor gi  n. le milieu de la journée. Ci njolloor gi, doo gis kenn ci mbedd mi. En milieu de journée, tu ne vois personne dans la rue.
. njomboor ju  n. le lièvre, le lapin domestique. Gis naa ay njomboor ci tool bi. J’ai vu des lièvres dans le champ.
. njool  v. être élancé, de grande taille. Sama mag ju góor dafa njool. Mon grand frère est grand.
. njoowaan gi  n. le hamac. Yeewal ma njoowaan gi ma noppalu! Attache-moi le hamac que je me repose !
. njulli bi  n. le circonscis. Njulli yaa ngiy àttaaya. Les circonscis font le thé.
. njulli-kaata bi  n. la guêpe. Njulli-kaata dafay màtte. La guêpe pique les gens.
. njuumte li  n. l’erreur. Def nga njuumte lu mag tey. Tu as fait une grosse erreur aujourd’hui.
. ñaf  /ñef  v. frapper, battre, corriger. Pàppaam ñaf na ko bu baax. Son père l’a bien battu.
. ñag  v. mettre une haie. Sunu tool dañu ko ñag. On a clôturé notre champ d’une haie.
. ñagas  v. être rugueux, rude. Taabal bi dafa ñagas. La table est rugueuse.
. ñakk  v. vacciner. Ñakk nañu xale yi ndax jàngoro yu bare yi. On a vacciné les enfants à cause des maladies.
. ñam wi  n. l’aliment. Togg naa ay ñam ci takk gi. J’ai préparé des aliments au mariage.
. ñand  v. moucher. Ñandal xale bi! Mouche l’enfant !
. ñandaxit wi  n. la morve. Fompal ñandaxit yi ci kanamu xale bi! Nettoie les morves qui sont sur la figure de l’enfant !
. ñaq  v. suer. Sa kanam gi ñaq na lool. Tu as la figure complètement en sueur.
. ñaw  v. être aigu, tranchant. Abal ma paaka bu ñaw ! Prête-moi un couteau tranchant !
. ñaw  v. coudre. Ñaw naa mbubb mu bees ci kori gi. J’ai cousu un boubou neuf pendant la korité.
. ñax mi  n. l’herbe. Ett bi dafa bare ñax. La cour est pleine d’herbe.
. ñaxtu  v. revendiquer. Kurél yaa ngiy ñaxtu seeni sañ-sañ. Les organismes revendiquent leurs droits.
. ñàkk  v. perdre, manquer. Ñàkk naa xaalis bu bare. J’ai perdu beaucoup d’argent.
. ñàmbi ji  n. le manioc. Tey ceebu-jën bi amul ñàmbi. Aujourd’hui il n’y a pas de manioc dans le riz au poisson.
. ñànkatan bi  n. riz blanc. Defal ñeex ci ñànkatan bi! Mets de la sauce dans le riz blanc !
. ñaan  v. demander, prier, implorer. Ndaw si ñaan na baat jëkkër ji. La femme a demandé le divorce à son mari.
. ñaan gi  n. la prière. Ñaan gi ma ñaanoon Yàlla, nangu na. Dieu a exaucé mon voeu.
. ñaar  n. numéral, deux. Am naa ñaari kër ci dëkk bi. J’ai deux maisons dans la  ville.
. ñaas  v. balafrer. Bàmbara yi dañu daan ñaas seen kanam bu jëkk. Avant, les Bambaras faisaient des balafres sur la figure.
. ñaata  inter. combien? Ñaata nga jënde sa oto bi? A combien as-tu acheté ta voiture?
. ñaaw  v. être vilain, laid. Jigéen ji mu takk, dafa ñaaw. La femme qu’il a épousée est vilaine.
. ñaawal  v. se moquer de, enlaidir, déprécier. Sofi mu ngiy ñaawal rakkam bu góor.Sophie est en train de se moquer de son petit frère.
. ñaay bi  n. la brousse. Ci ñaay bi la golo yi bare. Les singes sont nombreux dans la brousse.
. ñebbe ji  n. une variété de haricot. Tey ceeb bu am ñebbe laa bëgg añe. Aujourd’hui je veux manger un riz avec des haricots au déjeuner.
. ñef  v. battre, corriger, frapper. Abdu du jàng moo tax ñu ñef ko. Abdou n’étudie pas; c’est pourquoi on l’a battu.
. ñeme  v. être courageux, oser, ne pas avoir peur. Beykat yi dañu ñeme jaan. Les cultivateurs n’ont pas peur du serpent.
. ñey wi  n. l’éléphant. Ñey wi dafa rëy ba mënul dox. L’éléphant est tellement gros qu’il ne peut pas marcher.
. ñeeño bi  n. personne castée dans la société wolof. Ñeeño yi ñooy woyaan ci xew yi. Ce sont les personnes castées qui demandent de l’argent dans les cérémonies.
. ñeex mi  n. la sauce. Defal ñeex ci ceebu-jën bi ! Mets de la sauce dans le riz !
. ñedd  v. racler avec le doigt les bords d’un récipient. Ñedd naa ndab li. J’ai raclé l’assiette.
. ñég  v. s’entêter dans ses torts. Li mu wax moo tax mu rus fi ñëw, dafa ñég. Il ne peut pas venir ici à cause des propos malveillants qu’il a tenus, il s’entête dans ses torts.
. ñépp  pr. indéfini. Tous, tout le monde. Bi ma demee Dakaar, gis naa ñépp. J’ai vu tout le monde quand je suis allé à Dakar.
. ñëw  (ñów) v. venir, arriver. Gaal gi ñëw na ci tefes gi. La pirogue est arrivée sur la plage.
. ñibbi  v. rentrer chez soi. Amerikeŋ yi ñibbi nañu seen réew. Les Américains sont rentrés chez eux.
. ñiimantu  v. manger avec parcimonie. Màngo bi dafa neex moo tax ma koy ñiimantu.La mangue est délicieuse. C’est pourquoi je la déguste lentement.
. ñoddi  v. tirer vers soi. Yaa ñoddi ci liiñ gi ba mu dagg. C’est toi qui as tiré sur la corde qui s’est cassée.
. ñoñ yi n. les proches. Sëriñ baa ngi àndak ay ñoñam. Le marabout est accompagné de ses proches.
. ñor  v. être à maturité, être mûr, cuit, rusé, fin. 1) Màngo yi ñor nañu. Les mangues sont mûres. 2) Xale bi dafa ñor ba mu ëpp. Cet enfant est trop fin et rusé.
. ñoreeku  v. se dénuder. Jigéen ñaa ngiy fecc di ñoreeku. Les femmes dansent en se dénudant.
. ñów  v. venir
. ñox bi  n. la trompe de l’éléphant. Ñey, ñox bi lay jëfandikoo ngir jàpp dara. L’éléphant utilise sa trompe pour attraper quelque chose.
. ñoor  v. enfiler un cordon pour retenir le pantalon bouffant. Ñooral ma sama caaya ji !Enfile-moi un cordon dans mon pantalon bouffant !
. ñóox  v. bourrer. Ñóoxal ay doj ci kàmb gi ndax janax yi dee ! Bourre le trou avec des morceaux de pierre pour tuer les souris !
. ñuul v. être noir. Simis bu ñuul la sama xarit bi sol. C’est une chemise noire que mon ami a portée.
. ñuulal  v. noircir, se noircir les cheveux. Góor gii dafa ñuulal karawam. Cet homme a noirci ses cheveux.
. ŋank  v. retenir avec les dents. Undu wi ŋank na janax ji mu jàpp. Le chat a entre ses dents la souris qu’il a attrapée.
. ŋas  v. avoir la rougeole. Ñakk nañu xale yi ngir moytu ŋas. On a vacciné les enfants contre la rougeole.
. ŋàbb  v. porter (à bras tendu). Gis naa Ayda mu ŋàbb siwó jëm teen ba. J’ai vu Aïda aller au puits en tenant au bras un seau.
. ŋàdd wi  n. la moitié de la cola. May ma benn ŋàddu guró ! Donne-moi une moitié de cola !
. ŋàññ  v. dénigrer. ŋàññ nit, baaxul. Il n’est pas bon de dénigrer les gens.
. ŋaam wi  n. la mâchoire. Sama yaay ŋaamam dafay metti. Ma mère a mal à la mâchoire.
. ŋaayoo  v. se chamailler, entrer en conflit avec quelqu’un. Jigéen ji dafa ŋaayoo ak jëkkëram. La femme s’est chamaillée avec son mari.
. ŋeb  v. fermer la bouche. ŋebal sa gémmiñ ndax weñ yi ! Ferme ta bouche à cause des mouches !
. ŋëb  v. tenir le poing fermé. Gis naa Abdu; mu ngiy ŋëb xaalis bu bare ci loxoom. J’ai vu Abdou, il tient beaucoup d’argent dans sa main.
. ŋott  v. être pingre. Sa xarit bi dafa ŋott; tuuti ceeb la ma may. Ton ami est pingre; il m’a donné peu de riz.
. ŋoy  v. s’agripper, être dévoué. Usmaan dafa ŋoy ci liggéeyam. Ousmane est dévoué dans son travail.
. ŋóobi  v. faire des grimaces. Dof baa ngi may ŋóobi. Le fou est en train de me faire des grimaces.

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Le Petit Wolof est un dictionnaire vivant. Revenez le voir souvent !

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :